Le 7eme congrès AFMED-UNIKIN

Le 7eme congrès AFMED-UNIKIN s’est déroulé du 05 au 09 novembre 2018

Le 7eme congrès AFMED-UNIKIN s’est déroulé du 05 au 09 novembre 2018 à KEMPISKY hôtel du Fleuve à Kinshasa (RDC).

Environ 500 participants ont permis des séances scientifiques de très haut niveau.

Outre la diaspora congolaise (merci aux compatriotes venus de près ou de très loin), plus de 14 pays africains et hors Afrique étaient représentés, confirmant, si cela était encore utile, l’intérêt toujours grandissant de nos assises auprès des scientifiques du monde entier.

Le thème principal cette année, « une femme enceinte=un enfant=zéro mort », a permis des échanges très nourris entre gynécologues réputés, autres spécialistes, représentants institutionnels, de la société civile, des patients, etc.

La mauvaise position de la RDC (parmi les 15 pays ayant les plus mauvaises cotations) dans différents classements tient à des éléments connus, simples et modifiables notamment l’infection en per et post accouchement, l’hémorragie du post parfum, l’HTA (pré et éclampsie), le paludisme pendant la grossesse, etc.

Que la mortalité maternelle dans notre pays soit plus du triple que la moyenne mondiale est simplement inadmissible et devrait interpeler chacun d’entre nous.

La conférence inaugurale de Madame Le Professeur TOZIN, suivie d’une table ronde sur ce thème étaient édifiantes.

Et presque avec son malheureux corolaire : Nous ne faisons pas mieux en matière de mortalité infantile.

Les pédiatres, Monsieur le Professeur SENGA, Président de la société Congolaise, en tête, ont passé en revue toutes les failles. Parmi lesquelles un taux de malnutrition choquant.

Les gynécos et les pédiatres ont donc été à l’honneur cette année.



Deux autres sous thèmes, déjà traités les deux années précédentes, ont été prolongés.

-LES CANCERS EN RDC

il est temps qu’ un plan de lutte contre le Cancer soit opérationnel dans notre pays aux vues de la prévalence manifestement en augmentation -même si l’absence de registre national empêche d’avoir des chiffres fiables- de la précocité et de l’agressivité des cancers détectés (moyennes d’âges souvent plus faibles que celles publiées, fortes proportions des patients en stade métastatique).

Des réunions de concertation pluridisciplinaire (RCP) ont été fortement recommandées (applicable immédiatement par tout praticien et hôpital concernés) pour une meilleure prise en charge des cancers. Une fiche de synthèse devra être insérée dans le dossier du patient.

LES DROITS DES MALADES

Le besoin de plus en plus important d’informations du et envers le patient a été souligné.

Un long débat a tourné autour de la loi sur la santé en RDC, qui attend d’être examiné au Sénat, après un passage fructueux à l’Assemblée Nationale.

Il appartient à chacun de nous d’user de tout le lobbying possible auprès de nos élus pour que ce texte, qui contient beaucoup d’avancées, soit adopté et, surtout, APPLIQUE.

Les communications transversales, toujours plus riches et variées, témoignent du dynamisme et de la vivacité de notre congrès.

Les résumés de différentes présentations sont progressivement postés sur le site AFMED et seront publiés dans un Numéro spécial de notre chère revue de la faculté (annales africaines de Médecine) dont nous devons être fiers.

Vous auriez tort de rester à l’écart, votre expérience DOIT être partagée avec les autres compatriotes, et notamment les jeunes toujours plus nombreux.

Mention spéciale à La société Congolaise (les deux rives) de NEUROCHIRURGIE et à son jeune président organisateur Jeff NTALAJA qui a tenu son congrès continental pendant et au sein des journées AFMED.

C’était un de nos vœux lancé il y a 3 ans, qui incitait les spécialités congolaises à s’organiser en sociétés savantes et  à saisir le congrès AFMED (dont le label FMC n’est pas contestable-avec un soutien renouvelé du Conseil National de l’Ordre des Médecins) pour leurs rencontres annuelles.

D’autres sociétés (Psychiatrie, Pathologistes, etc.) ont pris goût ou se sont créés ; elles ont promis d’être présentes l’année prochaine.

Justement, Notre congrès se tiendra DU 04 AU 08 NOVEMBRE 2019.

Les chefs de services et départements devraient, dès maintenant, inciter leurs troupes à préparer leurs sujets (à présenter et à publier).

A bientôt pour d’autres numéros.

Antoine Tshimpi

Président du comité exécutif du congrès

Répondre